Justice pour les soignant.e.s ! Non au tribunal d’exception de l’Ordre des médecins !

Publié le mardi 25 février 2020, par SMG

Le SMG, comme d’autres organisations (cf. le communiqué de presse interorganisations joint) appelle à rejoindre le rassemblement de soutien au Dr Nayt, psychiatre, ce mercredi 26 février à partir de 8h45 pour son procès en appel devant la chambre disciplinaire du Conseil national de l’Ordre des médecins.

Elle a été condamnée en première instance à 3 mois d’interdiction d’exercice dont 1 ferme pour avoir établi un lien de causalité entre l’état de santé d’un patient et ses conditions de travail au sein de l’entreprise Bouygues. Cette dernière, à l’origine de la plainte, a renoncé à toute procédure après sa condamnation par le Conseil des prud’hommes et la Cour d’appel de Versailles à verser au patient 25 000 € de dommages et intérêts, pour licenciement sans cause réelle et sérieuse et 3 000 € pour préjudice de santé. Mais le Conseil départemental de l’Ordre des médecins s’obstine lui à vouloir faire condamner le Dr Nayt.

Il ne s’agit pas d’un phénomène isolé, mais bien d’une volonté explicite de l’Ordre des médecins, au profit des employeur.euse.s, de réduire au silence par une politique répressive visant à intimider des soignant.e.s qui ne font que leur travail dans le respect de leur éthique professionnelle.

C’est pourquoi nous demandons :
-  l’abandon des poursuites contre Gaëlle Nayt en particulier,
-  l’interdiction de la recevabilité des plaintes des employeur.euse.s (tiers à la relation soignant.e-soigné.e) devant l’Ordre des médecins en général,
-  la suppression des chambres disciplinaires ordinales qui font encore une fois la preuve de leur nocivité.

La CE du SMG

Lire aussi

Non aux inégalités créées par la Sécurité sociale : les jours de carence pour les arrêts de travail liés au Covid-19 doivent être abandonnés

17 novembre 2020
par GA SMG
Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les personnes identifiées comme cas contact ont droit à un arrêt de travail pour pouvoir se mettre en isolement. L’objectif est de casser les chaines …

Saisi en référé par le collectif SantéNathon, le Conseil d’Etat reconnaît que le gouvernement américain peut accéder sans contrôle aux données de santé des Français hébergées par le Health Data Hub chez Microsoft

15 octobre 2020
par Camille Gendry
Un collectif comprenant de 18 requérants issus du milieu du logiciel libre, d’associations de patients, de syndicats de médecins et techniciens et du milieu du journalisme, a demandé au Conseil …

La France transfère-t-elle illégalement nos données de santé aux Etats-Unis ?

17 septembre 2020
par SMG
Il y maintenant plus d’un an, le SMG alertait sur les risques de la construction d’une nouvelle plateforme des données de santé prévue dans la loi santé (https://smg-pratiques.info/nouvelle-plateforme-des-d

Soigner n’est pas ficher - L’éthique des médecins n’est pas à vendre

5 mai 2020
par SMG
En préparation du post-confinement, l’Assurance maladie demande aux médecins généralistes de collecter des données personnelles sur leurs patient·e·s atteint·e·s du coronavirus, mais également sur leurs …