Un collectif conteste le partenariat entre Doctolib et le ministère de la Santé

Publié le lundi 1er mars 2021, par SMG

Le collectif d’associations de patients et de défense des libertés fondamentales, associés à des syndicats de médecins, ayant contesté le choix du ministère de la Santé d’avoir recours à un partenariat avec Doctolib, sera reçu devant le Conseil d’Etat le 8 mars prochain à 10 heures.

Voici les 13 requérants :
InterHop
Syndicat National Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG)
Syndicat de la Médecine Générale (SMG)
Union française pour une médecine libre (UFML)
Fédération des Médecins de France (FMF)
Didier Sicard
Association Constances
Marie Citrini, personnes qualifiées au Conseil de l’APHP, représentante des usagés
Les Actupiennes
Actions Traitement
Act-Up Sud-Ouest
Fédération SUD Santé Sociaux
La Ligue des Droits de l’Homme

Ils font valoir que le choix d’avoir recours au prestataire Doctolib pour organiser la gestion de la prise de rendez-vous dans le cadre de la politique vaccinale contre la Covid-19 pourrait ne pas être conforme au RGPD. En effet, la société Doctolib a choisi de faire appel au géant américain Amazon Web Services pour héberger les données de santé.

Or, conformément à une série de décisions intervenue devant la Cour de Justice de l’Union Européenne, mais également en ce qui concerne le Health Data Hub hébergé chez Microsoft, le droit américain n’assure pas un niveau de protection adéquat avec le Règlement général de protection des données (RGPD).

Ce choix soumet les patient.e.s à un risque inutile surtout qu’il existe de nombreuses alternatives, notamment les deux autres prestataires choisis par le gouvernement qui assurent un hébergement des données de santé auprès de sociétés françaises, non soumises au droit américain.

En ayant recours à Doctolib, le ministère s’inscrit-il en violation du RGPD ?

Il s’agit dès lors de demander au juge qu’il soit mis fin à l’utilisation de cette plateforme de prise de rendez-vous en ligne dans le cadre de la politique de vaccination car elle constituerait une atteinte grave au droit au respect de la vie privée.

Cette action est relayée dans Médiapart : « Vaccination : le partenariat avec Doctolib contesté devant le Conseil d’État »

Contact :
-  Avocat : Maitre ALIBERT j.alibert@alibert-avocat.fr
-  Interhop : Adrien PARROT adrien.parrot@caramail.fr

Lire aussi

Déclaration publique de médecins de Loire-Atlantique et Vendée : nous refusons de cautionner les dysfonctionnements de l’Ordre des médecins et demandons un débat public en vue de sa dissolution

7 octobre 2021
par SMG
Dans les suites du rapport accablant de la Cour des comptes de 2019, après les carences graves et des comportements inacceptables, nous, médecins, manifestons notre opposition à l’Ordre des …

Pass sanitaire : une nouvelle offensive contre la santé au travail

1er octobre 2021
par SMG
Le Pass sanitaire et désormais la vaccination anti-Covid sont obligatoires respectivement depuis le 30 août et le 15 septembre pour plusieurs catégories de travailleur·se·s : soignant·e·s, mais aussi …

Décision du Conseil d’Etat du 12 mars 2021

15 mars 2021
par SMG
Suite à la décision du Conseil d’Etat, le SMG est consterné concernant les choix du ministère de la Santé. En effet, les différentes analyses techniques développées lors de la procédure font apparaître …

Vaccination contre la Covid-19 : sans contrainte ni fichage

11 janvier 2021
par SMG
En ces temps de pandémie, le SMG est favorable à une approche de santé publique (donc au suivi des populations), à une médecine préventive (donc à la vaccination), à une pharmacovigilance (donc à un …