Proposition d’analyse du plan santé 2022 réalisée par un groupe de travail du SMG

Publié le lundi 14 janvier 2019

Le 18 septembre 2018, Emmanuel Macron présente le plan « Ma santé 2022 ». Selon le ministère des Solidarités et de la Santé, cette réforme est construite autour de 3 « engagements prioritaires » :-Placer le patient au cœur du système et faire de la qualité de sa prise en charge la boussole de la réforme-Organiser l’articulation entre médecine de ville, médico-social et hôpital pour mieux répondre aux besoins de soins en proximité-Repenser les métiers et la formation des professionnels de santéDans son discours, le président de la République affirme, lui,une ambition « que ce qu’on appelle le système de santé soit l’un des piliers de l’État-providence du XXIesiècle ».

Que signifient ces annonces ? Quelles volontés animent ce gouvernement qui parle de « République sociale » ? En tentant de les décortiquer, que voyons-nous se dessiner pour notre système de santé ?

lire la suite …Voir PDF joint

Lire aussi

Communiqué de l’ANCIC du 24 mars 2020 - COVID

27 mars 2020
L’Association Nationale des Centres d’Interruption de Grossesse et de Contraception souhaite alerter des conséquences de la crise sanitaire du COVID sur la santé génésique des femmes et demande que des …

Au revoir Louis Jarnet, camarade et compagnon de route

27 février 2020
par SMG
Louis a été un compagnon de longue date du Syndicat de la médecine générale et du groupe SMG nantais. Il a été partie prenante de beaucoup des combats que le SMG a menés localement. Louis, avec son …

Lubrizol : chronique d’un responsable CGT

12 novembre 2019
par SMG
Bonjour, Vous trouverez ci-dessous une chronique intéressante d’un inspecteur du travail et syndicaliste CGT sur la catastrophe en Seine-Maritime. Nous sommes particulièrement concerné.e.s en tant …

Communiqué de l’USP : Qui est responsable de la catastrophe ?

20 septembre 2019
Le 18 septembre a été publié le rapport de la « Mission parlementaire sur l’organisation territoriale de la santé mentale » dont les deux co-rapporteures sont Martine Wonner (LREM) et Caroline Fiat (FI). …