Communiqué de soutien au Dr Michel BUSCH en procès avec l’Ordre des médecins le 4 novembre 2020 pour non paiement de cotisation ordinale, après le rapport accablant de la Cour des Comptes

Publié le jeudi 29 octobre 2020, par MIOP

Le SMG apporte également tout son soutien à Michel BUSCH et plus largement à tou·te·s les professionnel·le·s de santé mis·es en cause devant leurs ordres professionnels pour avoir été loyal à l’intérêt collectif et/ou aux intérêts premiers des personnes accompagnées. Tout comme le MIOP, nous revendiquons l’arrêt des poursuites judiciaires visant les professionnel·le·s de santé qui ne souhaitent plus financer leurs ordres professionnels et un débat public faisant le bilan de ces institutions ordinales et organisant des alternatives respectant la liberté d’association et la séparation des pouvoirs.

SOUTIEN au Docteur Michel BUSCH en procès au Tribunal de FOIX le 4 nov. 2020 !

Le Dr Michel BUSCH est médecin retraité dans l’Ariège. Dans la suite du rapport de la Cour des Comptes [1] relatif à l’ordre des médecins, publié le 9 décembre 2019, il a souhaité exprimer son désaveu à l’institution ordinale en ne payant qu’une partie de sa cotisation obligatoire.

Il réagissait ainsi à ce rapport accablant qui dénonçait des dérives considérables de l’institution ordinale dans des domaines multiples :
-  activité juridictionnelle et disciplinaire partiale ;
-  pratique financière et gestionnaire malhonnête, favoritisme familial, appétit immobilier ;
-  obscurantisme du fonctionnement au quotidien ;
-  rentes de situation pour les conseillers ordinaux nationaux et départementaux ;
-  bureaucratisation croissante avec multiplication de réunions indemnisées grassement pour les participant-e-s ;
-  faillite dans l’application de la déontologie médicale et dans l’organisation des gardes ;
-  manque de vigilance face à la relation médecins-industrie ;
-  complaisance pour des médecins condamnés pénalement pour viols et agressions sexuelles (cf le cas très symbolique du Dr André HAZOUT protégé par l’ordre de 1988 à 2014 et la reprise du 1er procès du Dr Joël LE SCOUARNEC le confirmera fin novembre à Saintes).

Et en janvier 2020, plus de 200 professionnels de santé se sont retrouvés dans le lancement du Manifeste DOS qui affirmait une décision semblable : ne plus financer leurs ordres de santé, authentiques syndicats obligatoires et juridictions d’exception globalement nocives pour la santé publique et les professionnels concernés.

Le MIOP, qui coordonne cette démarche DOS, apporte tout son soutien au Dr BUSCH et demande aux responsables politiques d’organiser :
-  l’arrêt des poursuites judiciaires visant les professionnels de santé qui ne souhaitent plus financer leurs ordres professionnels ;
-  un débat public faisant le bilan de ces institutions ordinales et organisant des alternatives respectant les Principes Fondamentaux de Notre République (Liberté d’Association et Séparation des Pouvoirs).

Pour Le Manifeste DOS et l’association MIOP, son secrétaire, Bernard COADOU - 0614555478


[1Cette même Cour des Comptes dans des rapports similaires, avaient dénoncé les pratiques de l’ordre des Chirurgiens Dentistes (en 2016) et de l’ordre des Masseurs Kinésithérapeutes (en 2017).

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lire aussi

Pétition à signer en ligne : Brevets sur les vaccins anti-Covid, stop. Réquisition !

15 février 2021
par GA SMG
Un groupe de syndicalistes, chercheurs, militants.es associatifs.ves, lance une pétition pour exiger l’arrêt des brevets sur les vaccins anti-Covid et la réquisition de leur production pour en faire …

Communiqué Uniopss, ODSE, Mutuelles de France, Fédération des acteurs de la solidarité, France Assos Santé et Sidaction : Face à la deuxième vague du COVID-19, le gouvernement ne peut pas restreindre l’accès aux soins des personnes étrangères

17 novembre 2020
Le SMG soutient les revendications de sécurisation du parcours de soin des personnes étrangères, en particulier la suppression des obstacles à la demande d’AME tels que l’obligation du dépôt en …

Communiqué de l’ANCIC : Nous, professionnel.le.s de l’avortement, réaffirmons tout notre soutien à la proposition de loi qui sera présentée le 8 octobre 2020

6 octobre 2020
par ANCIC
Nous, professionnel.le.s de l’avortement, réaffirmons tout notre soutien à la proposition de loi qui sera présentée le 8 octobre 2020 et qui prévoit L’allongement des délais d’IVG de 14 à 16 semaines …

Communiqué de presse commun CISS et ODSE : « Les CPAM contre l’AME... ? »

6 avril 2020
Nous avons été informés qu’une consigne interne circule dans certaines CPAM pour informer leurs services que l’ensemble des demandes d’aide médicale d’Etat (AME), arrivées avant une date déterminée dans …