Menace sur l’Aide Médicale d’État

Communiqué de l’ODSE

le gouvernement se prépare à sacrifier la santé publique

Publié le vendredi 20 septembre 2019

Au sein de l’observatoire du droit à la santé des étrangers, nous sommes très inquiet.e.s du projet actuel du gouvernement de réformer l’Aide médicale d’Etat pour en restreindre l’accès.

Une mission conjointe de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’inspection générale des finances (IGF) est actuellement en cours, commandée par Emmanuel Macron ; elle doit rendre son rapport à l’automne, au moment du débat sur la loi de finances 2020 (cf. articles de presse parus au cours de l’été (articles de presse ici et ici et là). Plusieurs organisations de l’Observatoire des Droits à la Santé des Étrangers (ODSE), dont MdM, ont été auditionnées en juillet par la mission IGAS/IGF et des scénarios inquiétants sont à l’étude : mise en place d’un ticket modérateur, réduction du panier de soins, renforcement du contrôle administratif des personnes ... Les arguments de santé publique ont été très peu entendus lors de l’audition. Ces scénarios ont été confirmés lors d’un rendez-vous des associations avec le cabinet de Mme Buzyn le 1er août.

Aujourd’hui des informations commencent à sortir dans les médias, les options de réforme sont bien confirmées. Ces changement devraient être présentés lors du débat sur l’immigration le 30 septembre à l’Assemblée Nationale, puis introduits dans le budget 2020 à l’automne.

Voir par exemple l’article paru dans les Echos la semaine dernière : https://www.lesechos.fr/amp/1130261 . Plusieurs interventions de responsables politiques de la majorité confirment ce projet, qui commence à être traité par plusieurs médias.

En parallèle de la mobilisation des associations de solidarité, une mobilisation du monde médical est cruciale pour mettre en avant les problèmes de santé publique que pose la réduction de l’AME. La prise de parole des soignants, confrontés dans leur quotidien aux problèmes de prise en charge des personnes précaires et migrantes dans le système de santé, conscients de l’importance d’un suivi médical simplifié et efficient, peut faire la différence.

Une tribune a été rédigée avec des médecins hospitaliers et des médecins généralistes en ville. Elle vise à rassembler le plus grand nombre possible de signatures de soignants-es qui souhaitent défendre l’accès aux soins de tous, quel que soit le titre de séjour, et à dénoncer les attaques actuelle sur le dispositif de santé publique qu’est l’AME. Elle est ouverte à signature à tous les soignants-es qui sont concernés-es par la délivrance de soins inclus dans le paniers de soins de l’AME, en leur nom propre.

Martine Leroy
Bureau National 0677601516
http://www.planning-familial.org #LibresDeNosChoix


Voir en ligne : https://www.odse.eu.org/spip.php?ar...

Lire aussi

Réponse de l’USP à Mme Wonner, co-rapporteuse de la mission parlementaire sur la psychiatrie

27 mars 2020
Madame la députée, Vous nous invitez à vous faire remonter les difficultés rencontrées dans l’exercice des soins psychiatriques. Vous n’êtes cependant pas sans savoir ces « difficultés », chroniques, …

Communiqué de l’ANCIC du 24 mars 2020 - COVID

27 mars 2020
L’Association Nationale des Centres d’Interruption de Grossesse et de Contraception souhaite alerter des conséquences de la crise sanitaire du COVID sur la santé génésique des femmes et demande que des …

Communiqué : Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire

17 mars 2020
Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire ! Communiqué dont la LDH est signataire Plus de 3500 personnes sont aujourd’hui à la rue, en demande d’asile ou non, en …

Communiqué du SNJMG : Le virus du racisme est bien plus répandu que le virus 2019-nCoV

31 janvier 2020
En adhérant au Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG), les internes, remplaçants et jeunes installé.es ou salarié.es en Médecine Générale, s’engagent dans une organisation qui soutient …