Menace sur l’Aide Médicale d’État

Communiqué de l’ODSE

le gouvernement se prépare à sacrifier la santé publique

Publié le vendredi 20 septembre 2019

Au sein de l’observatoire du droit à la santé des étrangers, nous sommes très inquiet.e.s du projet actuel du gouvernement de réformer l’Aide médicale d’Etat pour en restreindre l’accès.

Une mission conjointe de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et de l’inspection générale des finances (IGF) est actuellement en cours, commandée par Emmanuel Macron ; elle doit rendre son rapport à l’automne, au moment du débat sur la loi de finances 2020 (cf. articles de presse parus au cours de l’été (articles de presse ici et ici et là). Plusieurs organisations de l’Observatoire des Droits à la Santé des Étrangers (ODSE), dont MdM, ont été auditionnées en juillet par la mission IGAS/IGF et des scénarios inquiétants sont à l’étude : mise en place d’un ticket modérateur, réduction du panier de soins, renforcement du contrôle administratif des personnes ... Les arguments de santé publique ont été très peu entendus lors de l’audition. Ces scénarios ont été confirmés lors d’un rendez-vous des associations avec le cabinet de Mme Buzyn le 1er août.

Aujourd’hui des informations commencent à sortir dans les médias, les options de réforme sont bien confirmées. Ces changement devraient être présentés lors du débat sur l’immigration le 30 septembre à l’Assemblée Nationale, puis introduits dans le budget 2020 à l’automne.

Voir par exemple l’article paru dans les Echos la semaine dernière : https://www.lesechos.fr/amp/1130261 . Plusieurs interventions de responsables politiques de la majorité confirment ce projet, qui commence à être traité par plusieurs médias.

En parallèle de la mobilisation des associations de solidarité, une mobilisation du monde médical est cruciale pour mettre en avant les problèmes de santé publique que pose la réduction de l’AME. La prise de parole des soignants, confrontés dans leur quotidien aux problèmes de prise en charge des personnes précaires et migrantes dans le système de santé, conscients de l’importance d’un suivi médical simplifié et efficient, peut faire la différence.

Une tribune a été rédigée avec des médecins hospitaliers et des médecins généralistes en ville. Elle vise à rassembler le plus grand nombre possible de signatures de soignants-es qui souhaitent défendre l’accès aux soins de tous, quel que soit le titre de séjour, et à dénoncer les attaques actuelle sur le dispositif de santé publique qu’est l’AME. Elle est ouverte à signature à tous les soignants-es qui sont concernés-es par la délivrance de soins inclus dans le paniers de soins de l’AME, en leur nom propre.

Martine Leroy
Bureau National 0677601516
http://www.planning-familial.org #LibresDeNosChoix


Voir en ligne : https://www.odse.eu.org/spip.php?ar...

Lire aussi

Lucien Farhi, notre camarade, notre compagnon de route et notre ami est parti le 8 décembre, à l’âge de 82 ans

16 décembre 2019
par SMG
Il avait rejoint le SMG et Pratiques avec deux amis pour s’occuper des comptes, ce qu’il a très bien fait, inventant une souscription, gérant l’informatique, aidant à l’équilibre de la situation. Il …

Communiqué de la Case de Santé : C’était moins une, encore une fois ! C’était moins une, pour la dernière fois.

10 décembre 2019
Nous venons d’obtenir de l’ARS les garanties nécessaires à ce que la Case de Santé passe l’étape de la fin d’année. Les décisions de financements 2019 ont été augmentées pour prendre en compte le …

Appel unitaire pour le jeudi 14 novembre 2019 pour la défense du service public de santé

12 novembre 2019
par SMG
Le SMG appelle à rejoindre et soutenir (de toutes les manières possibles et bien sûr dans la rue) la mobilisation du 14/11/2019 pour défendre le service public de santé et en particulier l’hôpital …

Lubrizol : chronique d’un responsable CGT

12 novembre 2019
par SMG
Bonjour, Vous trouverez ci-dessous une chronique intéressante d’un inspecteur du travail et syndicaliste CGT sur la catastrophe en Seine-Maritime. Nous sommes particulièrement concerné.e.s en tant …