Communiqué de l’ANCIC : Nous, professionnel.le.s de l’avortement, réaffirmons tout notre soutien à la proposition de loi qui sera présentée le 8 octobre 2020

Publié le mardi 6 octobre 2020, par ANCIC

Nous, professionnel.le.s de l’avortement, réaffirmons tout notre soutien à la proposition de loi qui sera présentée le 8 octobre 2020 et qui prévoit

-  L’allongement des délais d’IVG de 14 à 16 semaines d’aménorrhée
-  La suppression de la clause de conscience spécifique et l’aménagement de la clause de conscience générale
-  La possibilité pour les sages-femmes de réaliser les IVG instrumentales

Trop de femmes sont encore contraintes de partir à l’étranger quand elles en ont les moyens, demander une IMG pour cause maternelle psycho-sociale quand c’est entendable (peu de CPDPN l’organisent à ce jour) ou poursuivre leur grossesse lorsqu’elle dépasse 14 SA et qu’elles n’ont pas d’autre solution. On sait que ce geste serait possible dans les mêmes conditions de sécurité que chez nos collègues des pays voisins aux lois plus libérales et nous sommes prêts à le réaliser.

La clause de conscience existe pour tous les actes médicaux, rajouter une clause de conscience spécifique à l’IVG est une façon détournée d’encourager les professionnels à ne pas prendre en charge cet acte pourtant partie intégrante de la vie des femmes. Il nous parait donc juste et nécessaire de supprimer cette double cause de conscience.

Les sages-femmes ont toutes les compétences nécessaires pour réaliser des gestes endo-utérins. Rappelons que les médecins généralistes pratiquant les ivg n’ont pas les connaissances théoriques et pratiques des sages-femmes dans leur formation initiale et pourtant une formation adaptée leur permet de pratiquer en sécurité pour les patientes. De plus, leur participation aux IVG instrumentales pourrait ré-équilibrer l’accès aux différentes méthodes d’avortement et améliorer l’accès à l’aspiration.

Le Bureau de l’ANCIC

Contact : info@ancic.asso.fr

Vous pouvez retrouver l’information sur le site internet de l’ANCIC
http://ancic.asso.fr/spip.php?article1170

Lire aussi

Communiqué Uniopss, ODSE, Mutuelles de France, Fédération des acteurs de la solidarité, France Assos Santé et Sidaction : Face à la deuxième vague du COVID-19, le gouvernement ne peut pas restreindre l’accès aux soins des personnes étrangères

17 novembre 2020
Le SMG soutient les revendications de sécurisation du parcours de soin des personnes étrangères, en particulier la suppression des obstacles à la demande d’AME tels que l’obligation du dépôt en …

Communiqué de soutien au Dr Michel BUSCH en procès avec l’Ordre des médecins le 4 novembre 2020 pour non paiement de cotisation ordinale, après le rapport accablant de la Cour des Comptes

29 octobre 2020
par MIOP
Le SMG apporte également tout son soutien à Michel BUSCH et plus largement à tou·te·s les professionnel·le·s de santé mis·es en cause devant leurs ordres professionnels pour avoir été loyal à l’intérêt …

Documentaire sur le Village 2 Santé à regarder !

2 octobre 2020
Un documentaire sur le Village 2 santé a été réalisé en février dernier par « Les dessous de la santé » . N’hésitez pas à le partager, si vous l’avez aimé, pour qu’il puisse circuler. youtube : …

Appel à manifester le 30 juin 2020 pour un véritable service public de la santé

29 juin 2020
par SMG
Le SMG soutient et partage l’appel à manifester le mardi 30 juin dans toutes les villes de France. Le vécu de la crise sanitaire a mis une fois de plus en évidence l’importance d’une véritable …