Stop à la catastrophe sanitaire annoncée. Exigeons l’accès aux soins pour toutes et tous !

Publié le jeudi 15 mars 2018

Le SMG appelle ses adhérent.e.s à signer la pétition de la Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité : Stop à la catastrophe sanitaire annoncée. Exigeons l’accès aux soins pour toutes et tous !
https://www.mesopinions.com/petition/sante/stop-catastrophe-sanitaire-annoncee-exigeons-acces/37000.

Bien qu’à la lecture de celle-ci, nous pourrions y apporter des nuances et des propositions*, nous sommes et voulons rester solidaires de la Coordination Nationale et souhaitons à l’avenir nous organiser dans le processus d’élaboration et pouvoir collectivement exprimer un propos consensuel et cohérent afin de nous inscrire plus activement dans le mouvement.

Solidairement votre,

Pour la commission exécutive du Syndicat de la Médecine Générale,
Guillaume Getz, président,
Martine Lalande, vice-présidente,
Lanja Andriantsehenoharinala, secrétaire,
Séraphin Collé, trésorier
Zoéline Froissart, trésorière adjointe

* par exemple :
Pour lutter contre les déserts médicaux :
-  Le recrutement des médecins et autres professionnel.le.s de santé doit évoluer en favorisant une plus grande mixité culturelle, sociale et géographique. Cela permettrait que les étudiant.e.s se projettent plus facilement dans un exercice rural ou dans les quartiers dits « sensibles ». Cela passera par une réforme profonde des concours d’entrée et de sortie des études en santé pour supprimer un élitisme qui favorise les catégories socio-professionnelles supérieures. Exigeons qu’il y ait en reflet de la population générale, des médecins issus des classes populaires, des milieux ruraux et issus de l’immigration. Arrêtons ces concours soit-disant égalitaires ! Ils ne profitent qu’aux plus riches et développent l’esprit individualiste et compétitif à l’opposé des missions de tout soignant.e !
-  La formation terminale des médecins : exigeons que si une 4e année de troisième cycle est mise en place, elle soit uniquement pour faciliter l’insertion dans les secteurs sous-dotés. Arrêtons les stages dans les cliniques privées ! Arrêtons de mettre en compétition public et privé !

Pour un service public de santé de proximité :
Exigeons la construction de maisons de santé universitaire uniquement dans les zones sous-dotées sous de contrôle démocratique de la population pour éviter un entre soi malsain. Les départements universitaires de médecine générale doivent être au service de la population !

Lire aussi

Réponse de l’USP à Mme Wonner, co-rapporteuse de la mission parlementaire sur la psychiatrie

27 mars 2020
Madame la députée, Vous nous invitez à vous faire remonter les difficultés rencontrées dans l’exercice des soins psychiatriques. Vous n’êtes cependant pas sans savoir ces « difficultés », chroniques, …

Communiqué de l’ANCIC du 24 mars 2020 - COVID

27 mars 2020
L’Association Nationale des Centres d’Interruption de Grossesse et de Contraception souhaite alerter des conséquences de la crise sanitaire du COVID sur la santé génésique des femmes et demande que des …

Communiqué : Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire

17 mars 2020
Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire ! Communiqué dont la LDH est signataire Plus de 3500 personnes sont aujourd’hui à la rue, en demande d’asile ou non, en …

Au revoir Louis Jarnet, camarade et compagnon de route

27 février 2020
par SMG
Louis a été un compagnon de longue date du Syndicat de la médecine générale et du groupe SMG nantais. Il a été partie prenante de beaucoup des combats que le SMG a menés localement. Louis, avec son …