NON à la mobilisation corporatiste des professionnels du soin, OUI à la mobilisation citoyenne pour un système de santé solidaire

Publié le mardi 3 mars 2015

Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) n’appelle pas à la mobilisation des médecins généralistes libéraux le 15 mars 2015 à Paris et demande de vraies mesures sociales.

Depuis le début de cette mobilisation fin 2014, le SMG s’est opposé aux grèves, fermetures de cabinet et manœuvres administratives de blocage, comme la grève de l’usage de la carte vitale et les dépassements sauvages d’honoraires. Dans Des leçons politiques de la grève des médecins généralistes, nous dénonçons le caractère corporatiste de la mobilisation dans sa défense à tout crin du modèle libéral de la médecine.

Pour autant, si nous refusons de participer à ce mouvement, notre Analyse globale de la loi de santé 2015 nous inquiète, car la loi n’est pas à la hauteur des enjeux. Notre impression d’ensemble est qu’il s’agit d’une somme de mesures ayant pour point commun la réduction des dépenses publiques de santé, sans volonté de réformes structurelles partant des besoins de santé de la population. Plus grave, certains signaux et mesures comme la volonté affirmée de renforcer la place des complémentaires santé ou l’ouverture des données de santé, peuvent mettre en danger la logique solidaire et publique de notre système de santé au profit du marché.

Nous redoutons par ailleurs que la mise en place du tiers-payant généralisé (TPG) fasse les « choux gras » du secteur privé, s’il n’est pas géré par l’Assurance maladie. Nous défendons le seul TPG valable, celui obligatoire géré par un guichet unique au sein de l’Assurance maladie. Aussi, nous avons lancé une pétition en ce sens.

Tout en refusant la loi, nous avançons des propositions concrètes, réalistes et justes pour construire un système de santé solidaire, comme la sortie du paiement à l’acte et la suppression des franchises et des dépassements d’honoraires.

Le progrès social est possible, mais il nécessite du courage politique et un mouvement social. Nous appelons donc tous les citoyens à se mobiliser pour défendre et étendre leurs droits sociaux.

Voir aussi : Analyse détaillée de la loi de santé 2015


Contacts :
-  Patrick Dubreil : 06 32 70 92 37
-  Guillaume Getz : 06 22 61 35 12

Lire aussi

SNJMG et SMG - Prime pour les soignants du 13 novembre : de la démagogie à bon compte ?

1er décembre 2015
Vendredi 13 novembre 2015, la France a été endeuillée par une série d’attentats perpétrés à Paris et à Saint Denis. Tous les commentateurs ont soulignés le dévouement et l’efficacité des forces de l’ordre, …

Nouvelle grève des médecins libéraux, vieille rengaine corporatiste

12 novembre 2015
Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) ne s’associe pas à la grève du vendredi 13 novembre 2015 annoncée par une coalition de syndicats libéraux et appelle à la défense du principe de la Sécurité …

Nouvelle rentrée, sans progrès pour les internes

12 novembre 2015
Alors qu’une nouvelle promotion d’internes a pris ses fonctions ce 1er novembre, la réforme du temps de travail (texte en vigueur depuis le décret du 1er mai 2015) n’est toujours pas appliquée …

Pour la mise en place du tiers payant pour l’accès aux soins - Vers un autre mode de rémunération des médecins

12 octobre 2015
Le SMG n’appelle pas les médecins à faire grève car les revendications de celle-ci ne sont pas claires. Le SMG appelle, dans le cadre actuel du paiement à l’acte, à la mise en place rapide du tiers …