Le 22 mars à Aubervilliers pour défendre la psychiatrie de proximité

Publié le mardi 13 mars 2018

L’Union syndicale de la Psychiatrie (USP) soutient la lutte des salarié-e-s de l’Établissement public de Santé Ville Evrard pour le maintien des structures d’accueil de proximité et pour les conditions de travail et des soins en psychiatrie.
L’EPS Ville Evrard, institution psychiatrique de référence pour environ 2 millions d’habitants et 33 communes du Département de la Seine-Saint-Denis, est contraint d’envisager la restriction de l’offre de soins de proximité sur un territoire où pourtant les besoins ne cessent d’augmenter.
L’Unité d’hospitalisation Romain Rolland de Saint-Denis n’obtiendra pas les moyens nécessaires pour les travaux indispensables à la sécurité des patients et des soignants. Et on annonce un regroupement de certaines structures sur l’Hôpital Delafontaine, ce qui modifierait de manière radicale le type d’accueil des patients, et ce qui remet en cause le fonctionnement du Centre d’Accueil et de Crise (CAC) de Saint Denis.
Le Centre d’Accueil et de Crise (CAC) d’Aubervilliers, quant à lui, est obligé d’arrêter d’accueillir des patients entre 18h30 et 09h00, ainsi que les week-ends. La raison en est un défaut de financement des gardes médicales. Bref, ce n’est plus un « centre d’accueil et de crise » ! Quant au projet d’une seule structure « CPOA-like » pour le Département 93, il ne saurait se substituer aux Centres d’accueil et de crise actuels, sinon au prix d’une dégradation considérable de la qualité des soins.
C’est la psychiatrie de secteur et de proximité qui est remise en cause, démantelée.
A l’USP, à l’occasion du dernier discours du Premier ministre, nous avons dénoncé à nouveau cette psychiatrie ravagée par l’austérité. L’USP défend une psychiatrie de proximité et d’accès universel, financée à 100 % par la redistribution des richesses et les cotisations à la Sécurité sociale.
Les situations dénoncées par les personnels de Ville Évrard illustrent la manière dont les contraintes budgétaires viennent asphyxier la psychiatrie de Secteur.

Le matin du jeudi 22 mars les agents des structures de soins psychiques d’Aubervilliers et de l’EPS Ville Evrard organisent une manifestation publique sur la place de la Mairie. Cette initiative est exemplaire car elle s’adresse en priorité aux citoyen-ne-s et aux demandeurs d’accueil et de soins. Nous soutenons cette initiative et nous y participons.

Cette question est décisive, elle s’inscrit pour nous dans le cadre de la grande manifestation intersyndicale de ce jour des agents des trois fonctions publiques et des cheminots. C’est une lutte de longue durée qui s’annonce. Ce ne sont pas seulement des acquis qui sont à défendre, c’est un autre monde qui est à réinventer après tant de défaites sociales.

Pascal Boissel, président
Manolis Kosadinos, vice-président


Voir en ligne : https://www.uspsy.fr/LE-22-MARS-A-A...

Lire aussi

Appel unitaire pour le jeudi 14 novembre 2019 pour la défense du service public de santé

12 novembre 2019
par SMG
Le SMG appelle à rejoindre et soutenir (de toutes les manières possibles et bien sûr dans la rue) la mobilisation du 14/11/2019 pour défendre le service public de santé et en particulier l’hôpital …

Communiqué de l’ODSE

20 septembre 2019
Au sein de l’observatoire du droit à la santé des étrangers, nous sommes très inquiet.e.s du projet actuel du gouvernement de réformer l’Aide médicale d’Etat pour en restreindre l’accès. Une mission …

Appel à signer une tribune de soignants pour défendre l’AME

20 septembre 2019
Cette tribune a été rédigée avec des médecins hospitaliers et des médecins généralistes en ville. Elle vise à rassembler le plus grand nombre possible de signatures de soignants·es qui souhaitent défendre …

Ensemble, mobilisons-nous le 4 mai pour défendre le Dr Dominique Huez et la médecine du travail

4 mai 2017
Vous trouverez ci-joint le texte présentant la pétition de Soutien au Dr Huez, et l’appel au rassemblement pour la médecine du travail le jeudi 4 mai à 17h00, à Montbazon (37) devant la permanence de …