Archive / 2005

Incendies en série. Ce n’est pas une fatalité !

Publié le vendredi 2 septembre 2005

A Paris, 26 morts rue de Provence, 2 morts rue de Pixéricourt, 17 morts boulevard Vincent Auriol, 7 morts rue du Roi Doré, 36 enfants décédés au total et des dizaines de blessés graves.

Les organisations signataires, réunies le 29 août à Paris, se recueillent devant les victimes des incendies qui viennent de se produire coup sur coup. Elles assurent les familles sinistrées de leur totale solidarité.

La communauté africaine et immigrée est durement frappée. Une peur légitime s’empare de tous les ménages modestes, immigrés, précaires, sans-papiers, qui vivent dans ces brasiers en puissance : taudis, bidonvilles, foyers, logements surpeuplés, hôtels meublés.

Nous n’admettrons pas que « l’inventaire » de ces lieux soit le prétexte à amplifier les expulsions.
Ces drames révèlent la situation catastrophique du logement qui perdure depuis des années. Celle-ci s’aggrave de jour en jour avec les mesures du gouvernement actuel.
L’inadmissible est dépassé, il faut des mesures d’urgence et une toute autre politique du logement à Paris, en Ile-de-France et dans tout le pays.

Il faut construire des logements sociaux en quantité et qualité pour satisfaire les besoins de toutes les familles.
Les organisations signataires appellent à manifester :

-  SAMEDISEPTEMBRE 2005
-  A 15 H 30
-  Métro Quai de la Gare

NOUS EXIGEONS :
-  des mesures d’urgence et de relogement de toutes les personnes sinistrées et menacées, dans de vrais logements aux normes et décents ;
-  des mesures de protections immédiates pour les résidents en attendant leur relogement ;
-  l’arrêt immédiat des expulsions locatives ;
-  la construction accélérée et massive de logements sociaux pour répondre aux besoins des 345.000 demandeurs d’Ile-de-France ;
-  la réquisition et la réhabilitation des logements vides, des logements sociaux viables promis à la démolition.

Nous exigeons une table ronde réunissant Etat, villes, associations, syndicats, constructeurs sociaux.

Les organisations signataires appellent également à un rassemblement :
-  Métro Quai de la Gare
-  à 18 heures
-  jeudi 1er septembre


Liste des premiers signataires : AC ! (Agir conter le chômage), Act’Up Paris, AFVS (Association des familles victimes du saturnisme), Apeis (Association Pour l’Emploi, l’Information, et la Solidarité), CAL, CGT (Confédération générale du travail), CGT URIF, CNL (Confédération nationale du logement), CNSP (Coordination nationale des sans-papiers), DAL (Droit au logement), Droits devant !!, Europalestine, Gisti, Groupe CACR, IACD, LDH (Ligue des droits de l’homme), Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), Resoci, SMG (Syndicat de la médicine générale), SOS Racisme, Sud-PTT, US-Solidaires
Ainsi que Les Alternatifs, LCR (Ligue communiste révolutionnaire), LO (Lutte ouvrière), PCF (Parti communiste français), Verts 13e.