En 2017, défendons le tiers-payant obligatoire géré par la Sécurité sociale pour favoriser l’accès aux soins

Publié le jeudi 12 janvier 2017

Alors que certains syndicats de médecins appellent au boycott du tiers-payant applicable au premier janvier 2017, le Syndicat de la Médecine Générale défend le principe du tiers-payant obligatoire géré par l’Assurance maladie.

Nous, soignants, pratiquons sans difficultés ce tiers-payant depuis des années sur la partie obligatoire (Assurance maladie), pour les patients ayant la CMUc, l’AME, en cas d’affection de longue durée, d’accident de travail et de maladie professionnelle. Nous proposons aussi la dispense d’avance de frais à tous les patients sur la partie Assurance Maladie Obligatoire (AMO), nos patients réglant en ce cas le ticket modérateur. Quand ce tiers-payant n’est pas pratiqué, nous constatons des renoncements aux soins de patients pauvres qui ne peuvent avancer les sommes demandées, notamment par des spécialistes.

Cependant, l’application en l’état du tiers-payant présente un danger de prise de contrôle des complémentaires privées sur les soins. Les complémentaires sont inégalitaires et coûtent plus cher aux patients.

Ainsi nous demandons dans un premier temps, la gestion en flux unique par l’Assurance maladie du tiers-payant pour limiter l’emprise des complémentaires sur les praticiens et la santé des patients.
Pour favoriser l’accès aux soins, nous demandons à plus long terme la suppression du ticket modérateur en soins de santé primaire (médecine générale, soins infirmiers,..). Cela permettrait un remboursement des soins à 100 % par la Sécurité sociale, seul système solidaire.


Contacts
Guillaume Getz : 06 22 61 35 12
Martine Lalande : 06 03 36 66 17

Lire aussi

Face à la régression libérale, le 16 novembre défendons un autre monde !

14 novembre 2017
Le Syndicat de la Médecine Générale appelle ses adhérent.e.s à rejoindre dans la rue le front social contre les ordonnances Macron et ses dommages considérables pour la vie et la santé des salarié·e·s. …

60 euros pour un cancer ? Nouveaux tarifs médicaux, même logique insensée et inadaptée

10 novembre 2017
Des tarifs majorés de consultations dites « complexes » en médecine générale sont applicables depuis le 1er novembre 2017. Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) dénonce le paiement à l’acte réducteur …

OBLIGATION VACCINALE, la ministre tente de nous hypnotiser tout en se fourrant le doigt dans l’œil : à qui profite « le crime » ?

15 septembre 2017
Madame Agnès Buzyn, ministre de la Santé, a annoncé le 31 août 2017 l’extension de l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins, des enfants de moins de 2 ans, à partir du 1er janvier 20181. La ministre a …

Ordonnances « Macron » : une politique barbare - NON à l’ubérisation du Code du travail

4 septembre 2017
Le SMG appelle ses adhérents et l’ensemble des citoyen.ne.s à se mobiliser le mardi 12 septembre 2017, contre la nouvelle réforme du Code du travail. La méthode est sournoise et brutale par des …