Communiqué du MIOP du 7 juillet 2017 : ORDRES de SANTE : les dernières élections des Kinés et Infirmiers confirment un DESAVEU MASSIF des PROFESSIONNELS !

Publié le vendredi 7 juillet 2017

Des élections viennent de se tenir fin mai et fin juin 2017 pour renouveler les conseils départementaux des ordres des Masseurs- Kinésithérapeutes et des Infirmiers.
Leurs résultats sont très parlants :
-  pour les 80000 masseurs-kinésithérapeutes de France, seulement 11 769 d’entre eux ont estimé utile de voter (16,39% des libéraux et 6,08% des salariés) ; depuis plus de 10 ans d’existence de cet ordre, le taux de participation aux élections ne fait que décroître… !
-  pour les 616.000 infirmier-e-s, seuls 22 400 ont participé au vote (= 3.7% des effectifs) !

Il s’agit donc d’un désaveu massif pour ces regroupements professionnels obligatoires
qui prétendent pouvoir parler « au nom de l’ensemble de la profession », avoir toute légitimité pour la réglementer, la juger,
et qui disposent d’un pouvoir démesuré et de moyens financiers tout à fait discordants de leur audience réelle.
Après la faillite du quinquennat précédent dans ce dossier, nous espérons que nos nouveaux dirigeants politiques auront le courage et la cohérence de remettre à plat ce dossier des ordres et de faire respecter les principes fondamentaux de notre démocratie :
-  la liberté associative pour l’ensemble des structures de représentation professionnelle ;
-  la séparation des pouvoirs entrainant la fin des juridictions d’exception que constituent les tribunaux ordinaux.


Pour contact :
Didier LANTZ cadre supérieur de santé issu de la kinésithérapie 06 6144 0941
Marie-Hélène DURIEUX infirmière 0685981596
Bernard COADOU médecin 0614555478

Lire aussi

Réponse de l’USP à Mme Wonner, co-rapporteuse de la mission parlementaire sur la psychiatrie

27 mars 2020
Madame la députée, Vous nous invitez à vous faire remonter les difficultés rencontrées dans l’exercice des soins psychiatriques. Vous n’êtes cependant pas sans savoir ces « difficultés », chroniques, …

Communiqué de l’ANCIC du 24 mars 2020 - COVID

27 mars 2020
L’Association Nationale des Centres d’Interruption de Grossesse et de Contraception souhaite alerter des conséquences de la crise sanitaire du COVID sur la santé génésique des femmes et demande que des …

Communiqué : Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire

17 mars 2020
Salubrité publique en période d’épidémie : une urgence humaine et sanitaire ! Communiqué dont la LDH est signataire Plus de 3500 personnes sont aujourd’hui à la rue, en demande d’asile ou non, en …

Communiqué du SNJMG : Le virus du racisme est bien plus répandu que le virus 2019-nCoV

31 janvier 2020
En adhérant au Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes (SNJMG), les internes, remplaçants et jeunes installé.es ou salarié.es en Médecine Générale, s’engagent dans une organisation qui soutient …