Amisol : « non lieu » pour la mort ouvrière - A quand la création d’un délit pour « crime indistriel » ?

Publié le samedi 7 février 2015

Le 5 février 2015, dans le cadre du procès pénal engagé à l’initiative des victimes ouvrières de l’usine d’amiante AMISOL, la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris a statué par un « non lieu », qui met Claude Chopin, dernier PDG de cette entreprise, à l’abri des poursuites pour homicide involontaire.

« En l’absence de lien de causalité certain, de faute délibérée et de faute caractérisée, il ne résulte pas de charges suffisantes contre Claude Chopin d’avoir commis des blessures et un homicide involontaire », a estimé la chambre de l’instruction dans son arrêt.

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse commun des associations Ban Asbestos et Henri-Pézerat.

http://www.asso-henri-pezerat.org
Maison du citoyen et de la Vie Associative
16 rue du Révérend Père Aubry - 94120 - Fontenay-sous-Bois

Lire aussi

Pétition à signer en ligne : STOP à l’empoisonnement des habitants de Martinique et Guadeloupe

18 janvier 2018
L’association Alerte Médecins Pesticides avait lancé une pétition en 2013, avec 2 associations antillaises (EnVie-Santé en Guadeloupe et AMSES-Martinique). Aux Antilles, toute la population est …

Lettre ouverte à Monsieur Hulot, ministre d’Etat, d’Annie Thébaud-Mony

27 juin 2017
Paris le 27 juin 2017 Monsieur le Ministre, Chercheure en santé publique, je m’adresse à vous aujourd’hui au sujet d’une situation gravissime, celle du projet de réouverture d’une mine de tungstène …

Parution du livre recueillant les contributions au colloque « Sécurité sociale et écologie » à l’atelier de création libertaire

19 janvier 2017
La Sécurité sociale une institution pour l’écologie ? Actes du colloque, Paris, mai 2016 sous la direction de Denis Bayon et Fabrice Flipo Il est urgent de repenser conjointement une revitalisation …